Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles

Elections CA SMAI 2007


Résultats des élections au Conseil d’Administration 2007

Le Conseil d’Administration est renouvelé par tiers tous les ans. Neuf sièges étaient donc à pouroivr en 2007.

12 adhérents de la SMAI ont déposé leur candidature (les professions de foi des candidats élus sont visibles ci-dessous). Les résultats du vote sont les suivants :

  • Maria J. Esteban, 346 voix, élue
  • Edwige Godlewski, 303 voix, élue
  • Patrick Lascaux, 281 voix, élu
  • Bernard Prum, 273 voix, élu
  • Dominique Chapelle, 264 voix, élu
  • Jérôme Droniou, 257 voix, élu
  • Serge Piperno, 251 voix, élu
  • Mustapha Bouhtou, 219 voix, élu
  • Jean Mairesse, 202 voix, élu
  • Patrick-Louis Combettes, 199 voix
  • Didier Aussel, 196 voix
  • Jean-Noel Corvellec, 155 voix

 

Profession de foi des candidats élus en 2007

  • Mustapha Bouhtou, Expert Senior recherche en optimisation à la divison R&D de France Telecom
    Intérêts scientifiques : Optimisation, analyse numérique et applications : management de revenu, réseaux et trafic dans les télécommunications.
    Action envisagée : renforcer le lien entre l’industrie (notamment des télécommunications) et la SMAI. Cela s’est déjà par exemple traduit par le soutien que France Telecom à apporter pour la conférence satellite de la SMAI CODE 2007.

  • Dominique Chapelle, Directeur de Recherche INRIA, responsable de l’équipe MACS (Rocquencourt). Responsible financier du GAMNI.
    Intérêts scientifiques : Modélisation, estimation et analyse numérique pour la mécanique des solides et des structures. Applications en particulier en biomécanique : comportement électromécanique du cœur, couplage modèles / données pour le diagnostic médical, modélisation des constituants des cellules biologiques.
    Action envisagée : (1) continuer à assurer une liaison étroite entre le CA et le groupe GAMNI. (2) favoriser notamment les réflexions sur les applications en biologie et médecine, et sur les logiciels de calcul scientifique (développement mutualisé, positionnement comme "outils" de recherche et/ou vecteurs de valorisation...)

  • Jérôme Droniou, Professeur à l’Université Montpellier II.
    Intérêts scientifiques : équations aux dérivées partielles, étude théorique et numérique.
    Action envisagée : Aider la SMAI à jouer son rôle moteur dans trois directions : (1) Actions vers l’enseignement dans les lycées. (2) Livre blanc sur le doctorat de mathématiques appliquées et sa meilleure prise en compte dans les entreprises. (3) Actions de défense de mathématiques appliquées auprès des pouvoir publics.

  • Maria J. Esteban, Directrice de recherché CNRS à l’Université Paris-Dauphine.
    Intérêts scientifiques : EDP, méthodes variationnelles et applications en mécanique et chimie quantique relativiste. Interactions fluide-structure.
    Action envisagée :Actuellement secrétaire générale de la SMAI, je souhaiterais continuer à m’investir dans la coordination des actions de notre société bien en tant que secrétaire générale, bien au niveau des relations internationales et relations avec d’autres sociétés européennes de mathématiques appliquées.

  • Edwige Godlewski, MCF à l’Université Pierre et Marie Curie - Paris 6
    Intérêts scientifiques : approximation des systèmes hyperboliques de lois de conservation, application aux fluides compressibles et aux écoulements diphasiques
    Action envisagée : je souhaite participer au maintien et au développement des activités de la Smai, avec un regard particulier sur les formations niveau master (professionnels ou recherche) en mathématiques appliquées et cela en relation avec le monde de l’entreprise. Il me semble aussi important de développer une action de communication auprès des jeunes, élèves de lycées et CPGE, des étudiants de L3, de M1 ou des écoles d’ingénieur, pour faire mieux connaître l’importance des mathématiques dans les applications.

  • Patrick Lascaux, retraité, actuellement vice-président chargé des affaires industrielles.
    Intérêts scientifiques : J’ai été professeur du CNAM et directeur scientifique au CEA. J’ai été secrétaire de la SMAI pendant les premières années de son existence.
    Action envisagée : Si je suis réélu, je chercherai à développer les relations de la SMAI avec les milieux industriels et à accroître les retombées des rencontres Math-Industrie, en particulier auprès des jeunes mathématiciens.

  • Jean Mairesse, CR CNRS a l’Universite Paris 7
    Intérêts scientifiques : Je m’intéresse aux probabilités appliquées en général, et aux liens avec l’informatique en particulier.
    Action envisagée : Si je suis élu au Conseil d’Administration de la SMAI, je compte m’impliquer dans le développement de l’interface entre mathématiques appliquées et informatique.

  • Serge Piperno, chercheur à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, directeur du Cermics.
    Intérêts scientifiques : Ils concernent essentiellement les méthodes numériques pour les systèmes hyperboliques instationnaires, sous divers aspects (algorithmique pour les interactions fluide-structure, méthodes de volumes finis, méthodes d’éléments finis discontinus pour la propagation d’ondes, etc).
    Action envisagée : La SMAI est une société savante qui ne me semble pas avoir la visibilité et le poids qu’elle mérite (cette visibilité doit permettre d’etre plus présents dans les instances décisives). Nous devons pouvoir mieux faire (comparer avec les sociétés savantes américaines par exemple). Deux autres points sur lesquels j’aimerais etre actif : la (re)valorisation du diplome de doctorat, en particulier pour nos domaines scientifiques où les applications sont réelles, et la promotioon d’échanges entre diverses communautés des mathématiques appliquées.

  • Bernard Prum, Professeur à l’Université d’Evry, Directeur du Laboratoire "Statistique et Génome"
    Ancien secrétaire de la SMAI et ancien président du groupe MAS, je souhaite continuer à travailler au développement de cette société, en particulier pour y conforter la place des Probabilités et des Statistiques : de nombreux modèles numériques n’intègrent pas les erreurs de mesure et il convient de renforcer les liens entre "stochastique" et EDP par exemple. Mais cela n’entre pas en contradiction avec un développement en soi du secteur Proba-Stat, comme les Journées MAS ou la revue Esaim-PS l’ont montré. Je suis tout particulièrement intéressé par les interactions entre les mathématiques, quelles qu’elles soient, et les problèmes du Vivant, médecine, génomique ou biologie, et je pense que la SMAI peut réfléchir à un rôle accru des maths appliquées à ce domaine.

Accueil du site | Contact | Coordonnées | Plan du site

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC