Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles

Courrier adressé à M. Erdogan, président de la république Turque


Courrier adressé au :
President de la Turquie, Mr. Recep Tayyip Erdoğan, Fax : (+90 312) 525 58 31
Ministre de la Justice, Mr. Abdülhamit Gül, E-mail : ozelkalem@adalet.gov.tr
Ministre de l’Interieur, Mr. Süleyman Soylu, Fax : +90 (312) 425 61 30
S.E. Mr. Kaymakci Faruk, Ambassadeur, Mission diplomatique de la Turquie auprès de l’Union européenne à Bruxelles, Belgique, E-mail : tr-delegation.eu@mfa.gov.tr ; Fax : + 32 2 511 04 50
S.E. Mr. Sadık Arslan, Ambassadeur, Mission Permanente de la Turquie auprès des Nations unies à Genève, Suisse, E-mail : turkey.unog@mfa.gov.tr ; Fax : +41 22 734 08 59

Copie à :
Ambassadeur de Turquie en France, İsmail Hakkı Musa, E-mail : ambassade.paris@mfa.gov.tr

Paris, le 15 décembre 2019,

Monsieur le Président,
Messieurs les Ministres,
Messieurs les ambassadeurs,

Au nom de la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI), je souhaite vous faire part de mon indignation face au harcèlement judiciaire dont serait victime notre collègue Tuna Altinel, enseignant-chercheur en mathématiques en France, en poste à l’Université Lyon 1 au sein de l’Institut Camille Jordan.
Notre collègue Tuna Altinel fait partie des « universitaires pour la paix » qui en janvier 2016 ont signé une pétition appelant à l’arrêt des combats au Kurdistan turc et à la reprise des négociations. Comme nombre de signataires de cette pétition « Nous ne serons pas complices de ce crime », Tuna Altinel a été poursuivi en Turquie lors d’un premier procès. Suite à la décision de la cour constitutionnelle du 26 juillet 2019, il a été acquitté des charges pesant contre lui, le 16 septembre 2019.
D’autre part, à l’occasion des vacances de printemps 2019, Tuna Altinel s’est fait confisquer son passeport à son arrivée à Istanbul le 12 avril 2019. Il n’est depuis lors plus en mesure de rentrer en France pour y reprendre ses enseignements et ses activités de recherche. Il a également été inculpé le 11 mai 2019 pour « appartenance à une entreprise terroriste » et mis en détention préventive pendant 81 jours. Il est accusé d’avoir participé à un événement organisé de manière légale en France le 21 février 2019. Cette inculpation a depuis été requalifiée de « propagande pour une entreprise terroriste ».
Nous considérons que notre collègue Tuna Altinel n’a fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression, droit garanti par le Pacte International relatif aux droits civils et politiques auquel la Turquie est partie. Par conséquent, notre collègue ne devrait pas être poursuivi pour avoir participé à une réunion légale en France et son passeport devrait lui être rendu afin qu’il puisse librement se déplacer et exercer son métier de mathématicien.
Nous considérons qu’il est de notre devoir de témoigner notre solidarité à l’égard de notre collègue Tuna Altinel. Nous vous demandons donc de restituer immédiatement et sans condition son passeport à notre collègue Tuna Altınel et de mettre fin à toute entrave à sa liberté de circulation. Eu égard aux reproches faits à Tuna Altinel mentionnés ci-dessus, nous vous demandons également de mettre un terme, le cas échéant, à toute forme de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre de notre collègue Tuna Altınel et de l’ensemble des défenseurs des droits humains en Turquie accusés de faits similaires en vous conformant aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998, et plus particulièrement aux articles 1, 6(a), 9, 11 et 12.2.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Thierry Horsin
Président de la SMAI


Accueil du site | Contact | Coordonnées | Plan du site

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC