Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles

Les thèses CIFRE

Depuis près de 30 ans, le dispositif CIFRE - Conventions Industrielles de Formation par la REcherche - subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d’une collaboration de recherche avec un laboratoire public. Les travaux aboutiront à la soutenance d’une thèse en trois ans.
Les CIFRE sont intégralement financées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui en a confié la mise en œuvre à l’ANRT. En 2010, la subvention annuelle est de à 14 000 € (non assujettie à la TVA).
A cette subvention s’ajoute le crédit d’impôt recherche (CIR), calculé sur la part non subventionnée des coûts complets, et qui permet à l’entreprise de percevoir une somme annuelle d’au moins 14 294 €. Le subventionnement est alors de 46% sur coût complet. En savoir plus :

Quelques exemples de thèses CIFRE (en espérant que la liste s’allongera rapidement)

1. Quang Long Nguyen, diplômé de l’Institut National des Sciences Appliquées de Rouen, a fait une thèse de doctorat à l’IFP Energies nouvelles

de 2006 à 2009 sur un financement CIFRE. Accueilli dans le département Mathématiques Appliquées sous la direction de Quang Huy Tran (IFP Energies nouvelles), Frédéric Coquel et Marie Postel (LJLL, UPMC Paris 6), son travail de recherche portait sur la mise au point d’algorithmes pour simuler numériquement le phénomène de bouchons dans les conduites pétrolières. "Ma thèse de doctorat m’a permis de travailler à la fois sur la recherche fondamentale et appliquée. J’ai appris des techniques mathématiques avancées en analyse des lois de conservation et en maillage adaptatif. Simultanément j’ai découvert le monde de l’entreprise et le secteur de l’énergie dans lequel je travaille actuellement."
Quang Long est maintenant Ingénieur au sein de la direction Ingénierie de Réservoir à l’IFP Energies nouvelles.

2. Alexandre Bérard, titulaire du master de mathématiques et applications de l’université de Franche-Comté, travaille depuis septembre 2008 chez EDF Recherche et Développement

dans le cadre d’un contrat CIFRE. Préparée sous la direction de V. Cano et S. Meunier (EDF R&D, Clamart) et de P. Hild (Laboratoire de mathématiques de Besançon), sa thèse s’insère notamment dans le cadre du développement du logiciel Code_Aster. Le but est de développer de nouvelles méthodes de transfert de champs entre maillages incompatibles, en faisant appel à des techniques d’analyse numérique diverses, comme de l’interpolation ou de l’optimisation sous contraintes. Prévue pour fin 2011, la thèse présentera un descriptif théorique des méthodes ainsi que des applications en mécanique non linéaire des structures. En pratique, Alexandre passe 90% de son temps dans l’entreprise, ce qui fait de son travail de thèse une véritable première expérience professionnelle dans un contexte industriel de haut niveau.

Si vous désirez contribuer à cette page par un exemple de thèse CIFRE en mathématiques, en cours ou terminée, contactez-moi par email


Accueil du site | Contact | Coordonnées | Plan du site

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC